5 bonnes raisons de considérer un job dans l’esport

“Je veux bosser dans le sport”

Je l’entends tous les jours, plusieurs fois par jour même. Et de plus en plus, je réponds “Et l’esport tu y as déjà pensé ?”.

C’est une question toute bête mais qui a permis d’ouvrir les yeux à de nombreuses personnes. Des jeunes diplômé.e.s, des personnes en reconversion, et d’autres en recherche d’une nouvelle aventure pro, tout simplement.

Aujourd’hui, le nombre de jobs dans l’esport progresse de 90% d’année en année. Malgré tout, encore trop peu de personnes l’envisagent comme un horizon pro. La bonne nouvelle, si tu lis cet article, c’est que tu n’en feras bientôt plus partie 😉

Il y a un an j’ai recruté le Head of Sales d’une agence spécialisée dans l’esport. La pépite recrutée ne venait pas de ce monde. Il évoluait dans le sport business depuis longtemps. L’esport, il connaissait, évidemment. Mais il n’avait jamais imaginé en faire son métier. Et depuis il ne regrette pas.

Chez BOOST, on accompagne en effet les individus dans tous les univers passion, même ceux auxquels ils n’avaient pas pensés 💠

Alors à force de voir que beaucoup de candidat.e.s n’incluent pas l’esport dans leur périmètre de recherche, on a décidé d’agir.

Le TOP 5 des bonnes raisons de considérer un job dans l’esport était né.

Prêt.e ? Go !

1️⃣ C’est une industrie qui recrute, beaucoup 💠
On l’a dit plus haut, l’esport recrute de plus en plus de talents chaque année. Des équipes se montent, des agences se créent, des annonceurs s’engagent dans des partenariats structurants, des media se développent et surtout de nombreuses personnes s’y épanouissent.
Tous les secteurs ne peuvent pas en dire autant alors qu’on est encore au début de l’histoire. Et comme d’habitude, les offres que vous voyez passer ne sont que la partie visible de l’iceberg.

2️⃣ Quelque soit ta formation/spécialité, l’esport a besoin de toi 💠
On n’est clairement pas dans une industrie qui manque d’un seul type de profil. Aujourd’hui, il y a des besoins à tous les étages et donc de la place pour chacun.e. Que tu sois sur la partie tech (programmateurs comme développeurs), la dimension marketing (du CMO à l’account manager en passant par le.la chargé.e de partenariats), l’aspect commercial (du VP Sales au business developer débutant) mais aussi les aspects plus créatifs (de la conception à l’éxécution) sans oublier les talents en communication (CM, RP, responsable communication, etc).
Tu l’as compris, il y a de quoi trouver son bonheur dans cet écosystème en pleine ébulition ! A noter le développement plus récent de tout ce qui touche au Data Management et qui peut intéresser également des profils plus analytiques comme les Data Analyst.
Bref, il y a de la place sur le terrain. Mais comme toujours, il faut maintenant aller la chercher puis devenir titulaire indiscutable ;-)

3️⃣ En France, tu es plutôt bien loti 💠
Oui l’esport est énorme en Asie mais l’Europe n’a pas à rougir non plus. Et la France arrive à bien tirer son épingle du jeu. Ce n’est pas le plus gros marché au monde mais on a de quoi être fier. Que ce soit avec Vitality, MCES, Ubisoft, Prodigy, Fulllife, Hurrah et d’autres, on a la chance d’avoir des acteurs qui pèsent et contribuent tous les jours à la croissance de l’industrie.
Pas besoin de faire des milliers de km pour envisager l’esport. De belles structures sont en effet déjà présentes à Paris mais aussi à Marseille, Toulouse ou Biarritz 💕
Et si tu n’es pas juste à côté de ton futur employeur alors pas de panique, c’est une industrie qui n’a pas découvert le télétravail il y a un an donc tout est possible.

4️⃣ C’est l’archétype de l’industrie qui innove sans cesse 💠
Si tu es tenté par l’esprit startup et que tu aimes à la fois l’innovation et l’entrepreneuriat utile alors ne bouge pas, tu es au bon endroit. Il suffit de voir la liste des 50 français qui font l’esport en 2021 pour comprendre à quel point l’esport est le monde idéal pour les personnalités plein d’idées novatrices. Tu peux aussi jeter un coup d’oeil aux startup incubées à level 256, le principal incubateur dédié à l’esport, pour découvrir les probables acteurs de demain.
Et tu le sais ou le sens bien, il y a encore de nombreux défis à relever. Que ce soit côté

  • Techno pour offrir la meilleure expérience possible
  • Communication pour à la fois démocratiser l’univers tout en étant proche des plus passionnés
  • Fan expérience pour garder l’avance qui a été prise et creuser l’écart vis à vis des autres industries (ou bien lancer des passerelles avec des univers connexes + mainstream justement).
  • Ecologie et plus globalement RSE : il s’agit de dimensions encore peu défrichées par cette industrie.

5️⃣ Ta vie pro est plurielle et tes aptitudes transférables dans tous les univers passion 💠
L’idée n’est pas de te convaincre de faire TOUTE ta carrière dans l’esport mais simplement de t’inviter à regarder si tu peux avoir envie / intérêt / plaisir à faire un bout de chemin dans cet univers. Toutes les aptitudes que tu y développeras te serviront dans tous les cas pour la suite de ta vie pro.
Certains disent qu’on apprend beaucoup plus en découvrant à chaque fois des environnements de travail différents. Et chez BOOST on a tendance à leur donner raison. Avec l’esport, tu seras servi.e. Certes, les débuts seront peut être un peu sport mais, in fine, tu ressortiras grandi.e, BOOSTé.e on pourrait dire 💠

Alors convaincu.e ?

👉 C’est le moment de faire évoluer ton périmètre et ta stratégie de recherche

👉 Au passage pense à tagger sur mon poste LinkedIn les personnes de ton réseau qui pourraient être intéressées par cet article

Merci d’avoir lu jusqu’ici .. et à bientôt !

JB, co-founder de BOOST

Suis nous sur LinkedIn :

Co-founder de BOOST, recrutement, chasse de pépites et accompagnement de carrière dans tous les univers passion (sport, entertainment…)

Co-founder de BOOST, recrutement, chasse de pépites et accompagnement de carrière dans tous les univers passion (sport, entertainment…)